Monier réduit ses consommations en évitant…la cuisson des tuiles

Les principales actions menées par Monier pour réduire ses coûts d’énergie résident d’une part dans sa politique d’achat et d’autre part dans des mesures pour moins consommer, principalement sur ses sites industriels. Son meilleur atout reste le développement de la technologie “Minéral” que l’industriel est le seul à utiliser en France, dans quatre de ses huit usines, comme alternative à la technologie “terre cuite”.

Séchage en étuve

Les techniques de fabrication de ces tuiles sont très différentes de la terre cuite et la principale particularité touche précisément à la consommation d’énergie dans le processus de fabrication. Là où la tuile en terre cuite doit longtemps cuire dans un four pour acquérir toutes ses qualités mécaniques et d’étanchéité, la tuile “Minéral” va simplement sécher rapidement (en moins de 7 heures) dans des étuves à basse température. De ce fait, ce processus de fabrication est particulièrement économe en énergie avec une faible empreinte carbone.
Les tuiles “Minéral” offrent les mêmes qualités (voire meilleures sur certains aspects) que les tuiles en terre cuite, en termes de solidité et de résistance au gel. Ce sont les matières premières utilisées pour la fabrication de ces tuiles qui permettent une fabrication sans cuisson : le sable est largement majoritaire dans la composition, loin devant le calcaire, puis l’argile (entre 5 et 10 %), l’eau et des pigments… Le procédé de fabrication est proche de celui du béton. Ce procédé peu énergivore s’inscrit dans le développement durable : faible empreinte carbone, pas de cuisson au four ni de rejet polluant, recyclage de l’eau utilisée. De plus, la tuile est recyclable.

Gamme “Minéral Innotech”

Depuis Batimat 2011, la durabilité et la solidité des tuiles ont été renforcées avec une nouvelle gamme “Minéral Innotech”. De nouveaux revêtements Novo et Evolution 2 permettent une meilleure tenue des couleurs dans le temps avec un corps de tuile teinté dans la masse, et, selon le coloris choisi, un revêtement minéral Evolution2 pour les teintes nuancées, ou, pour les teintes unies, un revêtement Novo avec deux couches de peinture. Les sept teintes sont : Sarment (brun intense), Amboise (gris ardoise), Lauze (gris schiste), Graphite (noir profond), Palissandre (rouge flammé noir), Terracotta (rouge terre), Vérone (rouge avec appoint d’ocre et moucheté noir).

Un commentaire pour “Monier réduit ses consommations en évitant…la cuisson des tuiles”

  1. Bonjour
    Pour la gamme “minéral Innotech” je voudrais savoir si on a assez de recul concernant la tenue des couleurs? Raisonnablement, combien d’années peut-on espérer conserver une tuile avec ses couleurs d’origine?
    Merci d’avance de votre réponse
    Cordialement

Laissez un commentaire