Morte renforce sa présence au Moyen-Orient

Les filières Morte accroissent leurs parts de marché au Moyen-Orient. Deux filières ont ainsi été récemment développées pour deux entreprises de céramiques de la ville de Médine, en Arabie Saoudite : une pour l’usine Elmaimani Red Bricks and Clay Products, pour la production de parpaings de neuf noyaux par sortie, une autre pour l’usine de Saudi Al-Sirat, pour des parpaings de 12 noyaux par sortie.

Utilisation de carbure de tungstène
Les deux modèles sont basés sur des filières spéciales à quatre sorties, modèle TM-EF, de la gamme la plus haute, car elles disposent de noyaux et de cadres en carbure de tungstène et de treillis AERAD, des matériaux spécialement conçus pour les grandes productions de céramique avec de l’argile hautement abrasive. Depuis quelques mois, Morte propose en effet une solution technologique différente de celle utilisée jusqu’à maintenant par les céramistes saoudiens et qui se caractérise par l’utilisation de revêtements de chrome. L’entreprise propose des noyaux et des cadres fabriqués avec sa propre formule de carbure de tungstène, le MOR05, et des treillis sans soudure (quand le type de produit le permet) permettant une meilleure stabilité lors de l’extrusion. Cette technologie assure une productivité quatre ou cinq fois supérieure à celle du revêtement de chrome. Les filières sont déjà en service à plein régime et offrent des résultats tout à fait satisfaisants.
Notons d’autre part que depuis l’année dernière, Morte est également représentée en Iran à travers l’entreprise Manoosh Co., une importante entreprise locale.

untitled
Laissez un commentaire